Pour la dernière boutique de la créatrice Juliette Swildens, boulevard Beaumarchais, j’ai imaginé un mur d’images tout en noir et blanc … Au programme, une composition faite de coupures de presse anglaises des années 70, Blondie et Patty Smith habillées de baguettes Napoléon III, une photographie de Gina Lolobrida arborant une coiffe d’indienne, une photographie anonyme d’une biche dans les bois, et pour insuffler une touche d’humour et de couleur, les Shaddock pointent le bout de leur bec !

Une intrusion masculine avec le duo Gabin/Blier dans cet univers très féminin…,  quelques compositions personnelles comme ce carnet des années 1930 “Rustic” mis en scène dans un sous verre façon écailles de la fin du XIXème ou encore une pochette crystal de photographes “ce cliché mérite un agrandissement” glissée dans un cadre bombé Napoléon III, une cible de tir ancienne encadré avec du papier or des clous tapissiers simplement encadrés par une baguette de laiton arrondie, et la devise de la boutique “Today is the day”….

Au dessus du bureau 1950, une photographie anonyme danoise, figurant un intérieur mystérieux, mise en lumière par une lampe de bureau en bakélite des années 1930 de Kirkman Cole.

 

Vitrine Swildens  Accumulation de tableaux vintage chez Swildens   bureauswildensrecadré2 boutiqueJulietteSwildensjpg Coupure presse ancienne Blondie, encadrement Napoléon III© Stéphanie BenmussaBingo GinaLollobrigida BlierGabin CLichéMériteAgrandissement bichedesboisCibleOr InterieurCanapé Rustic lampebakelite